Nadya danse orientale - conscience corporelle par le baladiNadya professeure de baladi à Montréal
Accueil Baladi Montréal Nadya danse orientaleHorraire des cours de danse orientale (baladi)Tafis cours de dansePhotos danseuse baladie, danse orientaleVidéos danse orientale, baladiBiographie Nadya danse orientale, baladiContact Nadya professeur de danse orientale (baladi)

Biographie des professeures


La danseuse

Gibran Khalil Gibran

Jadis vint à la cour du Prince de Birkasha une danseuse avec ses musiciens.
Elle fut admise à la cour et dansa devant le prince sur la musique du luth,
de la flûte et de la cithare.

 Elle dansa la danse des flammes, et la danse des épées et des lances ;
elle dansa la danse des étoiles et la danse de l’espace.
Et puis, elle dansa la danse des fleurs dans le vent.
Après cela, elle se tint devant le trône du prince et s’inclina devant lui :

Et le prince lui ordonna de se rapprocher, et il lui dit : « Belle femme, fille de la grâce et du plaisir, d’où vient ton art ? Et comment fais-tu pour commander à tous les éléments dans tes rythmes et tes rimes ? »

Et la danseuse s’inclina à nouveau devant le prince et elle répondit :
« Puissante et gracieuse majesté, je ne connais pas la réponse à tes questions.
Je sais seulement ceci.
L’âme du philosophe réside dans sa tête,
l’âme du poète est dans son cœur,
mais l’âme de la danseuse demeure dans tout son corps. »

Rien ne saurait mieux exprimer ce que je ressens en dansant que ce texte de Khalil Gibran. La danse fait vibrer tout le corps, la danse orientale plus spécifiquement, consiste à isoler chacune des parties du corps séparément, à prendre conscience du mouvement à l’intérieur de soi et ainsi se réapproprier son propre corps d’une manière plus consciente.

La danse orientale (baladi) nous aide à éveiller et apprivoiser la féminité par l’expression, le mouvement, la grâce, l’énergie qui circule en dansant. Elle apporte un grand bien-être physique et aussi psychologique. La confiance en soi s’épanouïe, dans un groupe de femmes, il est plus facile de laisser tomber l’image, d’entrer à l’intérieur, de se laisser aller complètement et dans le plaisir.

La formation que j’offre en danse orientale n’est pas axée sur la performance et la chorégraphie, mais plutôt sur le plaisir, l’apprentissage des mouvements de base, l’enracinement, la posture, la respiration, la coordination, les enchaînements, l’intention dans le mouvement, l’improvisation et des exercices multiples, seule, à 2-3 ou encore en groupe.

La danse orientale peut être pratiquée par toute femme qui désire être initiée à cet art, quelque soit l’âge, la grandeur, le poids et l’expérience ou inexpérience en danse.

Profil (présentation et formation) :

Véronique Richer- Baladi MontréalÀ propos de Véronique...  

Suivant des cours avec Nadia depuis 2010, Véronique a fait beaucoup de chemin. Ce qui était au début un simple cours d'essai est vite devenu une vraie passion!

Prenant parfois deux sessions à la fois, explorant le voile, les sagattes, des styles de danse infusés de bharata natyam, de flamenco et même de swing, la danse orientale est rapidement devenue un mode d'expression pour elle.

Toujours en formation, elle compte bien faire découvrir cette danse qui lui a non seulement ouvert un monde de possibilitées tant en costume qu'en danse, mais qui lui a aussi, sur le plan moral, apporté une assurance et une confiance inestimable.

 

 

À propos de Nadya

Après 14 ans de formation en danses orientales, ainsi que l’initiation à d’autres styles de danse dont la danse gitane, la danse sacrée indienne (Baratha-Natyam) et l’approfondissement de la danse africaine, mon cheminement m’a mené à prendre conscience que la danse avait transformée ma vision de la vie et était essentielle à mon bien-être corporel et spirituel. C’est donc le désir de transmettre ma passion pour la danse et le bien-être qui en découle qui m’ont poussé à me lancer dans l’enseignement.

Ayant une formation assez diversifiée, certains mouvements inspirés de la danse indienne, gitane, africaine et tribale seront à l’occasion intégrées aux apprentissages, bien que la formation de base demeure la danse orientale (baladi).

J’ai eu plusieurs professeurs en baladi avec les années à  Québec, Chicoutimi et  Montréal. Depuis environ 6 ans, j’étudie avec Claire Rose le baladi et la danse africaine. C’est Claire Rose qui m’a formée comme professeur. J’ai également fait une année en danse indienne (Baratha-Natyam) 2003-2004 avec Ginette Dion et une autre en danse gitane 2005-2006 avec Dominique Favreau, formation que je poursuis à l’occasion.

J’ai fais quelques sessions en danse africaine à Afrique en mouvements, entre autres avec Ousseni Manli du Burkina-Fasso.

J’ai fais plusieurs stages de danse au cours des années, entre autres avec la troupe Wasa (danse africaine), avec Amrita Choudhury (danse gitane/folklore de l’inde) 2007, avec Samia Hassouni (baladi) 2007, avec Ansuya des bellydance superstar (baladi) 2008 et Moria (danse tribale) 2008.

 

Liens :
www.sattvikadanse.org/page2.html
www.claire-rose.com/
http://www.ananda-amrita.com/

 

Baladi Montréal Nadya